Nouvelle-Zélande : Début de l’aventure à travers l’ile du nord

Après deux semaines de Helpx, me voilà enfin près à partir à l’aventure pour découvrir l’île du nord de la Nouvelle-Zélande !

 

IMG_0437

 

19 novembre :

Aujourd’hui, je me rends au Cap Reinga, la pointe la plus au nord du Pays. Après 3 voitures et un van, me voilà arrivée à destination. La route était tout simplement incroyable ! Collines verdoyantes, moutons et vue sur la mer. Une fois arrivé, il faut marcher 10 minutes pour se rendre au phare qui annonce l’extrémité nord de la Nouvelle-Zélande. À la croisée des mers : à gauche, la mer Tasman, à droite l’océan Pacifique.

Je suis partie ce matin sans savoir où j’allais dormir le soir. Lors de ma session d’auto-stop du matin, je me suis rendu compte que j’avais oublié de rendre la clé de mon logement à Pagoda Lodge. Je pensais dans un premier temps l’envoyer par la poste, mais en cherchant ma première voiture pour continuer mon périple, je suis tombé sur un couple se dirigeant directement à Paihia, ville située juste à côté de Kerikeri. Je déciderais donc de revenir d’où je suis partie le matin même pour rendre les clés et y passer la nuit.

 

IMG_0498

 

20 novembre :

Cette fois, je pars pour de bon de Kerikeri !
Direction la « Waipoua Forest », pour découvrir la forêt de Kauri. Le Kauri est un arbre gigantesque et de grande circonférence. C’est un arbre que l’on trouve principalement en Nouvelle-Zélande. Il est aussi un symbole sacré pour les Maoris. À « Waipoua Forest », on peut croiser de nombreux Kauri, mais aussi le plus vieux Kauri du pays : « Tane Mahuta ». Plus de 50 mètres de haut et presque 14 mètres de circonférence !

Même situation que la veille, pas de logement prévu pour le soir, je décide d’aller en direction de Dargaville. Je trouverais finalement une voiture qui m’emmènera directement à Auckland !
Même problème que lors de mon arrivée ici 2 semaines auparavant : toutes les auberges sont pleines à craquer, il ne reste que des chambres bien trop chères pour mon porte-monnaies. Du coup j’ai trouvé un événement couchsurfing le soir même. Je me rends donc à l’événement accompagné de Gladys, une Brésilienne dans la même situation que la mienne. Après avoir échanger avec tous les participants, nous trouverons Jamali notre hôte du soir. Il nous emmènera ensuite dans un autre bar où se déroule une soirée française et où le Beaujolais Nouveau est mis à l’honneur. Que d’imprévu en une soirée !

 

IMG_0534

 

21 Novembre :

Aujourd’hui, je me rends à Whitianga situé dans la péninsule de Coromandel. 4 voitures plus tard me voilà dans mon auberge de jeunesse qui à vue sur la mer. L’après-midi, je profiterais des kayaks mis à disposition par l’auberge, pour aller pagayer sur la mer. Je tomberais sur le chemin d’un « Big fish », avec son petit aileron dorsal, je me suis fait une petite frayeur jusqu’à que comprenne que ce n’était qu’un gros poisson inoffensif !

 

IMG_0572

 

22 Novembre :

Aujourd’hui, je veux me rendre à Cathédrale Cove, l’une des plus belles plages de Nouvelle-Zélande, ainsi qu’à Hot water beach, une plage insolite !
Je parlerais avec 2 Allemandes lors du petit déjeuner et m’inviteront à prendre par à leur excursion du jour. Pour le coup ça va être plus facile pour accéder à ces plages un peu reculées ! 30 minutes de marche pour accéder à Cathédral Cove. Cette plage était magnifique même si le soleil a mis un peu de temps à faire son apparition. Un tunnel naturel dans la roche permet de naviguer entre les plages de sable fin. Pas de baignade, mais je ne résisterais à tremper mes pieds dans l’eau claire. Ensuite, nous nous rendons à Hot Water Beach, une plage assez particulière. On y trouve un rocher volcanique sur la plage et un autre 20 mètres plus loin dans la mer. Entre ces deux rochers, il vous suffit de creuser un peu dans le sable pour y trouver de l’eau chaude, voire très chaude (65 °C). En effet 2 km sous cette plage se trouve un courant de magma dont la température atteint les 175 °C. Du coup sur cette portion de plage, les gens viennent creuser à l’aide d’une pelle, pour se faire une petite piscine naturelle.
Nous creuseront donc la notre. Retour à l’auberge en début d’après-midi, je retournerais à la plage pour faire du kayak et profiter du soleil.

 

IMG_0717

 

23 Novembre :

Je reprends la route en direction de Rotorua. Après une session d’auto-stop toujours aussi rapide, je rejoindrais mon auberge avant d’aller me promener dans le parc de Rotorua. Cette ville à la particularité d’être situé sur une terre où il y a une forte activité géothermique : Geyser, source d’eau chaude, marre de boue bouillonnante. Le petit inconvénient de cette activité est son odeur. Il y a comme une odeur d’œuf pourri dans toute la ville…
Pour la soirée, j’ai réservé via mon auberge une soirée dans un village maori (autochtone de Nouvelle-Zélande). Haka, show, dances, chants et découverte des différents aspects de cette culture. Il s’en suivra un repas cuisiné à la façon ancestrale : un vrai régal !

 

 

 

Publié dans Carnet de voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>