Waiotapu – Taupo – Tongariro crossing

Suite de mon périple sur l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Je m’en met pleins les yeux à travers des paysages venu d’ailleurs !

IMG_0911

 

24 Novembre :

Je reprends la route en direction de Taupo. Je prendrais tout d’abord un bus pour me rendre à Waiotapu. J’ai choisi de prendre le bus pour arriver à temps avant le déclenchement du geyser (ce que je regretterai en voyant qu’il n’y avait que 15 minutes de trajet donc faisable en stop…). Waiotapu est un parc à forte activité géothermique. Tous les jours à la même heure, les touristes peuvent assister au gisement du geyser de plus de 20 mètres. Le guide nourrit le cratère avec un tensioactif, ce qui génère ce puissant geyser. Je me promènerais pendant 1 h 30 dans ce parc où l’on peut observer différentes sources chimiques produites par ces différentes sources géothermiques. Ce sont ces sources chimiques qui donnent toute cette variété de couleurs.

Je continuerais ensuite ma route vers Taupo en auto-stop. Je trouverais un camping-car qui me mènera d’abord aux Huka falls avant de rejoindre la ville de Taupo.

Une fois mon sac déposé, j’irai profiter d’une source d’eau chaude gratuite près d’un parc à l’entrée d’une rivière.

 

IMG_7978

 

25 Novembre :

Grande journée !

Levé à 4 h 30 pour aller faire de l’auto-stop en direction du Tongariro Crossing. C’est accompagné de Lisa, une Allemande qui avait le même programme que moi, que je commencerais cette journée. On trouvera une voiture en 15 minutes pour se rendre directement sur place (chanceux pour le coup).
Le parc national de Tongariro est situé sur une petite chaine de volcan. Il propose des randonnées d’une journée à plusieurs jours. Je me lancerais dans la randonnée à la journée : 22 km, 1200 mètres de dénivelé.
Je commencerais donc cette randonnée avec Lisa, mais ayant une allure différente de la sienne je la laisserais en route pour continuer seul à mon rythme.

Dès les premiers pas, le paysage est saisissant. Je passerais la première heure au milieu des nuages et du brouillard pour arriver sur le haut plateau ensoleillé !

Volcan, lac, neige, végétation, roche volcanique, soleil, nuages : tout y est réuni ! les couleurs sont sublimes. Tout au long de la marche, on ne sait pas trop où pauser sont regard, tout est beau, une grande variété de paysage, de couleur, de textures. Tu as envie de t’arrêter tous les 10 mètres pour prendre une photo. J’en prendrai un certain nombre !!! Je prendrais aussi le temps de m’arrêter à plusieurs reprises, simplement pour profiter du moment présent et ces paysages époustouflants.

Je ferais même un détour pour gravir le Mont Tongariro (1927 m d’altitude) et ainsi poser mes pieds dans la neige.

J’aurais mis 7 h 30 à faire cette traversée. 7 h 30 que je n’ai pas vu passé ! Cette randonnée ne donne pas le temps de s’ennuyer ou de penser à l’effort physique que l’on est en train de réaliser.

C’est à ce jour, la plus belle randonnée de ma vie sans aucune hésitation !

Je ne saurai trop vous conseiller de vous y rendre, si jamais vous passez un jour par la Nouvelle-Zélande.

 

IMG_0979

 

26 Novembre :

Au lendemain de cette grande journée au Tongariro Crossing, je m’offrirai une journée de repos à l’auberge.

 

 

Publié dans Carnet de voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>